Pour qui ? Pour quoi ?

Page

La psychomotricité s’adresse à toute personne ayant des difficultés à investir son corps, quelle qu’en soit l’origine (trouble passager ou handicap, maladie génétique, trouble neurologique, psychique…)

La psychomotricité s’adresse aux :

Exemples de difficultés rencontrées :
Bébés : Difficultés périnatales, prématurité, difficultés relationnelles précoces, retard de développement psychomoteur…
Enfants : Dyspraxie ou troubles praxiques, dysgraphie ou difficultés dans l’écriture, troubles de l’attention, hyperactivité ou au contraire inhibition motrice, troubles de l’équilibre, maladresse gestuelle, difficultés dans la motricité fine, difficultés de repérage spatio-temporel, problème de latéralisation…
Adolescents : Difficultés dues aux changements de l’adolescence (modifications corporelles), troubles des conduites alimentaires…
Adultes : Tensions, stress, dépression, manque d’estime de soi, douleurs post-opératoires, suite d’AVC, hémiplégie…
Personnes âgées : Prévention des chutes, perte de mémoire et d’autonomie, perte de repères spatio-temporels, maladies type Alzheimer, syndrome de Parkinson…